Centre interuniversitaire d'étude sur la République des Lettres

Université Laval
Mosaïque

Formes et discours

 

Formes et discours propose d’étudier les conditions d’existence des savoirs ainsi que les fonctions logique, rhétorique et poétique de leur production : forme et organisation des discours, catégories de savoir, contenu spécifique des savoirs seront étudiés afin de mettre en évidence, de manière synchronique et diachronique, les conditions générales et spécifiques d’intelligibilité des textes historiques

 

Projets, groupes et réseaux dirigés par les membres du CIERL

  • Editor ! Editor !
    Responsable :
    Hélène Cazes (UVIC)
    « Auteur ! Auteur ! » À la fin de la représentation, il arrive que le public interrompe ses applaudissements pour appeler sur scène l'auteur de la pièce, resté dans l'ombre des coulisses ou les abîmes du silence. Au cri d'Éditeur ! Éditeur !, nous appelons au front du livre et du texte, la figure discrète de celui qui publie, met en lumière ou en forme, donne à lire, établit, annote, rassemble, reprend : se faire oublier est son plus glorieux rôle dans l'aventure du texte.

  • Le scepticisme des Lumières
    Responsable :
    Sébastien Charles (U. Sherbrooke)
    À partir du point de vue, cette fois critique, du commentaire, Sébastien Charles explore la philosophie moderne du double point de vue de la réception de l’héritage classique (« Descartes et ses critiques », CRSH, 2008-2009) et de la problématisation des acquis de la philosophie (« Le scepticisme des Lumières », CRSH, 2008-2011). Des colloques sont prévus sur « Le scepticisme des Lumières » (2011) et sur « Berkeley et les Lumières » (2013).

  • Fictions littéraires et paradoxes des émotions dans l'esthétique des Lumières
    Responsable :
    Daniel Dumouchel (UdM)
    Depuis Platon et Aristote jusqu’à l’esthétique philosophique contemporaine, l’émotion esthétique et les « paradoxes » qu’elle soulève n’ont cessé d’interpeller la réflexion de la philosophie sur l’art, la musique, le théâtre et la littérature en général. Cette recherche propose l'examen détaillé des différentes réponses que l’esthétique philosophique du XVIII
    e siècle a proposées au problème déjà ancien des émotions dans l’expérience artistique, et plus particulièrement dans l’expérience de la fiction poétique.

  • L'expérience de l'incertitude : démocratie et romantisme en France
    Responsable :
    Philip Knee (U. Laval)
    Avec « L’expérience de l’incertitude : démocratie et romantisme en France » (CRSH, 2006-2009), Philip Knee étudie, pour la période 1750-1850, le moment de la naissance d’une conscience historique à travers le passage de la religion à l'idéologie, ou du passé à l'avenir comme référence constituante des sociétés. En s’appuyant sur les thèses de Lefort et de Gauchet, et sur les œuvres de Rousseau, Chateaubriand et Tocqueville, il propose d’étudier comment se conjuguent et s’affrontent à cette époque diverses visions de l’identité personnelle et de la citoyenneté démocratique.

Projets, groupes et réseaux auxquels participent les membres du CIERL

  •  Penser le ciel
    Responsables :
    Thierry Belleguic (U.Laval), Jean-Patrice Boudet (U.Orléans), Jean-Pierre Cléro (U.Rouen), Benoît De Baere (Fonds de la recherche scientifique - Flandre / U.Gand, U.Laval), Sébastien Drouin (U.Halifax), Sven Dupré (Fonds de la recherche scientifique - Flandre / U.Gand), René Favier (U.Grenoble-II), Chantal Grell (U.Versailles-Saint-Quentin, ESR), Fernand Hallyn (U.Gand), Grégory Quenet (U.Versailles-Saint-Quentin, ESR), Maria Susana Seguin (U.Montpellier III, IRCL).
    Dans le cadre du réseau international « Penser le ciel » (U.Laval, U.Gand, U.Versailles, U.Montpellier, U.Grenoble, U.Rouen), Thierry Belleguic et Benoît De Baere poursuivront la réflexion amorcée en 2007 sur les discours de la science à l'âge classique (3 colloques internationaux en 2007-2008, dont 2 au Canada financés par le CRSH) avec la parution en 2009 de deux volumes collectifs consacrés à la représentation de la catastrophe (Droz, Genève), d’un volume collectif en 2010 sur la représentation des météores à l'âge classique (Droz, Genève), et l’organisation d’un colloque international « Nues, nuées, nuages, de la Renaissance à l'âge moderne » (Québec, 2010).