Centre interuniversitaire d'étude sur la République des Lettres

Université Laval
Mosaïque

Servius : À l'école de Virgile

31 mars 2015

Servius : À l'école de Virgile. Commentaire à l'Énéide (Livre 1)

Traduit, présenté et annoté par Alban Baudou et Séverine Clément-Tarantino

Presses universitaires du Septentrion

 

Publié avec le soutien du Centre interuniversitaire d'étude de la République des Lettres (CIERL) de l’Université Laval, de l’UMR Lieux, Identités, Espaces et Activités (LISA) du CNRS/Université de Corse, et du Centre de recherche Histoire, Archéologie et Littérature des Mondes Anciens (HALMA) de l’Université de Lille 3 Sciences Humaines et Sociales.

Les lettrés du Moyen Âge ont trouvé dans le commentaire de Servius à Virgile une ample matière mythographique et une méthode de lecture active, pouvant nourrir l'interprétation des poètes antiques et l’invention de nouvelles fictions. Jusqu’à la fin de la Renaissance les éditions de l’Énéide n’étaient pas séparées de ces gloses, dont nous publions ici le premier livre, traduit intégralement pour la première fois en français.
Plutôt que d’isoler ce qui relèverait plus spécifiquement de la mythographie, nous avons voulu permettre au lecteur d’aujourd’hui, peu familiarisé avec les anciens grammairiens, d’en apprécier la foisonnante multiplicité d’approches. Expliquer la complexité des formules poétiques, comme le fait Servius, n’est pas seulement faire œuvre d’éducateur, c’est un geste herméneutique qui révèle la richesse polysémique des mythes et des fictions. Les anciens qui apprenaient à lire dans Virgile trouvaient dans les mythes une initiation à toutes les sciences, et leur pratique de l’interprétation était assez ouverte pour laisser libre cours à l’imagination. C’est le poète à l’œuvre que révèle la lecture de Servius, dans sa manière de donner sens aux choses par les mots. L’ensemble des gloses antiques et médiévales transmises depuis le IVe siècle sous le nom de Servius fait partie du patrimoine culturel européen, pour avoir exercé des générations de lecteurs à relier culture lettrée, connaissance de la nature et sciences de l’homme.

 

 

 

Toutes les nouvelles